Descriptif

Principe de mesure Dans une cellule de conductivité classique, deux électrodes de dimensions bien définies et alimentées par une tension alternative sont en contact direct avec la solution. Le capteur de conductivité inductif se compose de deux bobines toroïdales intégrées dans la matière plastique et donc sans contact physique avec le liquide à analyser. Un orifice au travers des deux bobines permet à la solution de réaliser un circuit électrique virtuel. Un courant alternatif est appliqué sur l'une des deux bobines, induisant un courant dans la boucle de conductivité. La seconde bobine sert de récepteur. Par couplage magnétique elle capte un signal proportionnel à la conductivité électrique de la solution. Cette méthode trouve son application là où la composition chimique cause corrosion, polarisation ou formation de matières solides sur les électrodes traditionnelles et engendre une altération importante de la constante (K) de la cellule. Description de la sonde Cette sonde est conçue pour permettre au Client la réalisation aisée de longueurs d'immersion, jusqu'à 3000 mm, adaptées à de nombreuses applications. La sonde (voir photo) se compose de 5 éléments : - Le capteur lui-même qui intègre les bobines de mesure et le capteur de température, plus le câble. - Un adaptateur, vissé à l'arrière du capteur, qui permet d'y raccorder un tube rigide de prolongation (non fourni). Cet adaptateur est pourvu d'un taraudage en 1" NPT. - Un adaptateur, vissé au bas du microtransmetteur, qui permet d'y raccorder le tube rigide de prolongation. Cet adaptateur est pourvu d'un taraudage en 1" NPT pour le tube de prolongation et d'un filetage spécial pour le microtransmetteur. - Un microtransmetteur type 080315 - Un tube rigide de prolongation non fourni. Il aura un diamètre de 1" et un filetage aux deux extrémités de 1" NPT.

Traitement des eaux - appareils et installations

Besoin de plus d'informations de la part du vendeur ?

Partager sur :